Un projet de parc éolien pourrait voir le jour aux Îles-de-la-Madeleine. C'est la compagnie Tugliq Énergie, en collaboration avec Sel Windsor, qui étudie la possibilité d'installer des éoliennes sur le terrain de Mines Seleine à Grosse-Île.

L'entreprise productrice de sel est un important utilisateur d'électricité aux Îles-de-la-Madeleine, une énergie qui est fournie par la centrale thermique au diesel.

Le directeur général du soutien technique aux opérations pour Sel Windsor, Jean-Baptiste Dromer, croit que l'entreprise améliorerait ainsi son bilan environnemental

Il estime aussi que l'acceptabilité est au rendez-vous par la majorité des intervenants, mais qu'il « il y a encore beaucoup de travail à faire [...] pour continuer à valider, à vérifier l'acceptabilité de la part de la population des Îles évidemment », soutient-il. 

L'entreprise Sel Windsor supervise des projets semblables aux États-Unis et ailleurs au Canada.

Autre projet éolien

Un autre projet éolien, chapeauté par la Régie intermunicipale de l'énergie éolienne, est en élaboration sur la dune du Nord, aux Îles-de-la-Madeleine. Le petit parc de trois éoliennes serait installé à un endroit où on retrouve une plante protégée. Une dérogation a été demandée au ministère de l'Environnement, qui a reçu un avis juridique favorable. 

Plus d'articles

Commentaires