Retour

Un projet de service des incendies permanent en Matanie

La MRC de la Matanie étudie la possibilité de regrouper le service de sécurité des incendies. Le défi pour la région est de de former une équipe permanente.

Un texte de Jean-François Deschênes

Lors du congrès de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), le ministre des Affaires municipales et de la Sécurité publique Martin Coiteux a annoncé une enveloppe de 500 000 $ pour permettre aux municipalités d'étudier la possibilité de regrouper leurs services de sécurité incendie.

Pour le préfet de la Matanie, André Morin, le défi est de former une équipe de pompiers qui sera employée en permanence pour combattre les incendies, et pas uniquement de pompiers volontaires. « Va falloir qu'on trouve une façon de régler la disponibilité des gens. Matane en a quelques-uns qui sont à plein temps. Nous en avons quelques-uns. Saint-Ulric en a aussi quelques-uns, c'est nos trois services », explique-t-il.

La MRC de La Matapédia a regroupé ses services incendies au début des années 2000, dans le cadre d'un projet pilote.

Le directeur du Service des incendies de la MRC, Ghislain Paradis, affirme que ce regroupement a permis d'améliorer la couverture incendie sur le territoire. Il rappelle les lacunes de l'époque. « Il n'y avait pas d'obligation et à ce moment-là, les pratiques, je vais vous dire simplement que c'était quasiment des clubs sociaux là. C'est eux qui faisaient leur budget et ce n'était pas encadré comme aujourd'hui avec schémas et la Loi sur les incendies. On a fait un virage complètement », dit-il.

Plus d'articles