Retour

Un projet pour contrer l'itinérance sur les Plateaux de la Matapédia

Le Centre accalmie de Pointe-à-la-Croix caresse un projet de résidence pour aider les itinérants à sortir de la rue.

Un texte de Jean-François Deschênes

Le projet évalué à 500 000 $ prévoit la transformation d'une maison qui pourrait accueillir environ six chambres et qui serait supervisée par un intervenant 24 heures sur 24.

Les gens pourraient y rester pour un minimum de frais le temps qu'ils se reprennent en main, affirme la directrice générale du Centre accalmie de Pointe-à-la-Croix, Dominique Bouchard.

« Ils vont retrouver une qualité de vie, un petit peu plus d'argent pour arriver à vivre et faire des activités avec la personne qui serait en charge du petit bloc appartement. »

Mme Bouchard songe à implanter ce projet dans le secteur des Plateaux de la Matapédia « parce que l'ouest de la MRC Avignon est très dévitalisé », selon elle. 

Son objectif est de le déposer le plus rapidement possible afin d'obtenir du financement d'Ottawa. Le projet pourrait débuter dans un an. 

Le visage de la pauvreté dans la région

Après une quinzaine d'années à travailler pour le Cantre Accalmie, Mme Bouchard constate que de plus en plus de femmes et de personnes âgées font face à la pauvreté.

Plus de 46 personnes en itinérance chronique ont profité des services de l'organisme l'an dernier, souligne-t-elle, ce qui représente une hausse par rapport aux années précédentes. 

« On avait peut-être deux, trois itinérants qui venaient alors », note-t-elle. Elle explique cette augmentation par les compressions budgétaires des gouvernements et les programmes sociaux de moins en moins généreux. 

Plus d'articles