Retour

Un Septilien condamné pour avoir tenu des propos diffamatoires sur Facebook

Ian Ritchie, de Sept-Îles, a été condamné à payer 17 500 $ pour avoir tenu des propos diffamatoires sur sa page Facebook et sur celle de Spotted Sept-Îles à l'endroit de Nancy Servant et de Mohamed Fekih Ahmed.

Un texte d'Evelyne Côté

Ian Ritchie travaillait comme préposé dans deux résidences pour personnes ayant des limitations physiques ou souffrant de déficience intellectuelle à Sept-Îles.

À la suite de son congédiement le 29 février dernier, il a tenu des « propos faux et hautement diffamatoires ayant pour seul et unique objectif de discréditer sans raison la réputation » de Mohamed Fekih Ahmed, qui dirige les deux résidences, et de sa conjointe, Nancy Servant, selon le juge de la Cour du Québec, Denis Le Reste.

Le 2 mars 2016, Ian Ritchie a reçu une mise en demeure des avocats, lui demandant de retirer toute publication et tout commentaire sur les réseaux sociaux, se rapportant à son lieu de travail.

Cinq jours plus tard, Ian Ritchie, n'ayant pas modifié ses propos sur Facebook, est sommé à nouveau de retirer ses publications.

Une requête introductive d'instance est émise le 21 avril de la part des procureurs de Nancy Servant et de Mohamed Fekih Ahmed pour intenter un recours en justice. 

La Cour du Québec contraint l'accusé à payer 15 000 $ à Nancy Servant pour dommages moraux et exemplaires, et 2500 $ à Mohamed Fekih Ahmed, pour dommages moraux.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine