Le ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, délégué aux Affaires maritimes, Jean D'Amour veut organiser un sommet sur l'avenir du port de Gros Cacouna dans la perspective de la création d'une zone industrialo-portuaire.

Un texte de Richard Lavoie avec la collaboration de Patrick Bergeron

« Nous visons à ce que cette zone industrialo-portuaire devienne un centre névralgique et essentiel à la vitalité économique des communautés », a indiqué le ministre en annonçant mardi que son gouvernement signera sous peu une entente de collaboration avec la Ville de Cacouna et des partenaires locaux pour l'implantation d'une telle zone industrialo-portuaire à Cacouna.

« Le gouvernement financera d'ailleurs  jusqu'à 70 %  des dépenses associées à la réalisation du plan de développement qui y sera lié, jusqu'à concurrence de 125 000 $ », a précisé Jean D'Amour.

Un comité local sera formé. Il sera composé des villes de Rivière-du-Loup  et Cacouna, de la MRC, du CLD et de la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup. S'ajouteront les ministères et organismes « concernés », de même que des représentants du secteur privé.

Actuellement, le gouvernement du Québec finalise la signature d'ententes de collaboration afin de développer 16 zones industrialo-portuaires. L'implantation de telles zones constitue l'un des axes d'intervention autour desquels s'articule la Stratégie maritime du Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine