Retour

Une 6e marche pour l’espoir de guérir à Matane

Seize équipes et un nombre record de 80 porteurs d'espoir ont participé à la sixième marche du Relais pour la vie qui s'est déroulée cette nuit à Matane.

Un texte de Joane Bérubé

L’événement a permis d’amasser plus de 56 000 $ qui seront remis à la Société canadienne du cancer, pour la recherche et la prévention de la maladie. La somme amassée cette année est moins importante que l’an dernier alors que le Relais avait recueilli 88 500 $.

Le président et organisateur du Relais pour la vie depuis ses tout débuts à Matane, Emmanuel Deyrieux, explique qu’il y avait moins d’équipes que l’an dernier au départ. « La tendance, dit-il, est un peu générale. Je sais qu’à Rimouski, il y avait une cinquantaine d’équipes au lieu d’une centaine d’habitude. »

Emmanuel Deyrieux admet que le recrutement est plus difficile. « Peut-être y a-t-il une nouvelle forme à développer pour attirer le monde », s’interroge le président de l’organisation matanaise.

Ce dernier souligne par contre qu’il y avait cette année plus de porteurs d’espoir, donc plus de gens qui ont survécu au cancer.

Départ du président organisateur

Après s’être engagé pendant six ans, Emmanuel Deyrieux, passera le flambeau à quelqu’un d’autre l’an prochain.

« Quand on a la chance d’être en santé, on a la chance de s’impliquer. Je me suis donné pendant six ans, j’avais participé pendant deux ans auparavant », précise M.Deyrieux qui entend poursuivre son engagement envers le Relais pour la vie, mais sous une autre forme.

Plusieurs marches du Relais pour la vie avaient lieu sur la Côte-Nord, au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, cette nuit. C’était le cas notamment à Port-Cartier, à Rivière-du-Loup, au Témiscouata et à New Richmond.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine