Retour

Une ancienne candidate libérale dans Duplessis sous la loupe du commissaire à l'éthique

La candidate libérale dans Duplessis en 2014, Laurence Méthot, est l'un des quatre conseillers politiques du gouvernement Couillard à faire l'objet d'une enquête de la part du Commissaire à l'éthique et à la déontologie de l'Assemblée nationale du Québec.

Un texte de Louis Garneau

Laurence Méthot a servi de conseillère politique sur la Côte-Nord du 23 avril 2014 au 26 février 2015 pour Yves Bolduc, ex-ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, et ex-ministre de l'Enseignement supérieur. Elle occupe la même fonction auprès du ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, depuis le 27 février 2015.

Laurence Méthot a été défaite en 2014 par la députée péquiste Lorraine Richard.

Elle fait partie d'un groupe de quatre candidats libéraux défaits qui ont été embauchés comme conseillers politiques par les ministres Pierre Arcand, Sébastien Proulx (à l'Éducation depuis le départ d'Yves Bolduc), Lise Thériault (PME, Allègement réglementaire, Développement économique régional), Jean D'Amour (délégué aux Affaires maritimes) et Christine St-Pierre (Relations internationales et Francophonie).

La demande d'enquête a été présentée par la whip en chef du Parti québécois, Carole Poirier, le 10 février dernier.

En vertu de l'article 91 du Code d'éthique et de déontologie, le commissaire tient une enquête à huis clos. S'il vient à la conclusion qu'un manquement est commis, il doit soumettre un rapport qui énonce les motifs à l'appui de ses conclusions et recommandations. Le rapport devient public lors de son dépôt officiel par le président de l'Assemblée nationale.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine