Retour

Une bonne saison pour la chasse expérimentale sur Anticosti

La Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ) à Anticosti se montre satisfaite de la chasse expérimentale en exclos sur l'île d'Anticosti, qui s'est terminée fin octobre.

Les exclos aménagés sur Anticosti permettent d'empêcher les chevreuils d'abîmer la biodiversité qui compose la forêt.

Selon le directeur de la SEPAQ Anticosti, Michel Threlfall, la chasse en exclos s'est bien déroulée cette année.

« Vu la quantité de chevreuils, il y a un impact majeur sur la forêt, la biodiversité. Lorsque repousse le petit sapin, c'est du bonbon pour le chevreuil et il ne donne pas de chance à la biodiversité de repousser », a-t-il déclaré. 

La chasse en exclos donne plus de fil à retordre aux chasseurs, car le chevreuil est plus difficilement repérable en forêt.

Le directeur de la SEPAQ a par ailleurs précisé que jusqu'à maintenant, les travaux exploratoires de Pétrolia n'avaient pas eu d'impact majeur sur l'île. 

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité