Retour

Une cantine ambulante fait le bonheur des résidents des Basques

Deux résidents de Saint-Jean-de-Dieu ont eu une idée originale. Ils offrent une cantine ambulante dans quelques villages des Basques. Leur initiative permet de pallier le manque de restaurant, qui se fait sentir dans ces villages.

Les propriétaires, Christine Talbot et Jean-Pierre Belzile, ne trouvaient pas de local pour exploiter un restaurant. La mode des camions-restaurants à Montréal les a inspirés. Le couple, qui souhaitait travailler à son compte, réalise un rêve. Il se promène dans les Basques pour un deuxième été.

Retombées économiques

C'est justement le cas à Saint-Simon, où le restaurant roulant est bien accueilli par le maire Wilfrid Lepage et les clients. Le maire pense que la présence de la cantine peut générer quelques retombées économiques. « Ça fait arrêter du monde dans la municipalité. Ça peut même les faire arrêter au dépanneur », dit-il.

Le propriétaire de la galerie d'art de Saint-Simon, Claudin Roy, adore cette formule. « Ça fait de bons repas, estime-t-il. Quand on a l'occasion de s'arrêter, c'est merveilleux. D'en avoir quelques jours par semaine, c'est toujours mieux que rien. »

D'après un reportage d'Élise Thivierge

Plus d'articles

Commentaires