Retour

Une centaine de personnes manifestent contre les compressions en santé

Une centaine de citoyens et de professionnels en soins de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) ont manifesté mercredi matin devant le bureau du ministre responsable de la région, Jean D'Amour, à Rivière-du-Loup.

Un texte de Julie Tremblay

Les manifestants dénoncent les compressions de 20 millions de dollars imposées au réseau de la santé du Bas-Saint-Laurent pour les deux prochaines années. Ils craignent l'impact des coupes sur la qualité des soins offerts à la population.

Des employés des centres de santé de Rivière-du-Loup, des Basques, de Rimouski et de la Matapédia se sont déplacés pour faire connaître leur mécontentement. Le maire d'Amqui, Gaétan Ruest, a aussi fait le voyage pour joindre sa voix à celle des syndiqués.

En rogne contre la pdg du centre de santé

Les représentants syndicaux dénoncent aussi les propos de la présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent, Isabelle Malo. Ils considèrent qu'elle ne donne pas l'heure juste lorsqu'elle affirme que 51 des 118 postes coupés au Bas-Saint-Laurent sont vacants.

Selon eux, même si ces postes n'étaient pas comblés administrativement, les tâches qui y sont rattachées étaient effectuées par des personnes qui attendaient d'être officiellement engagées pour ces fonctions.

Une autre manifestation contre les compressions en santé, organisée par la Centrale des syndicats nationaux (CSN), aura lieu le 6 juillet, cette fois à Rimouski.

D'après les informations de Patrick Bergeron.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine