Retour

Une contravention à Environnement vert plus pour avoir troublé l’ordre public

Le porte-parole d'Environnement vert plus (EVP), Pascal Bergeron, dénonce une contravention qu'il a reçue pour avoir distribué des tracts pour le camp d'occupation contre l'exploitation pétrolière de Junex au gisement Galt, près de Murdochville.

Un texte de Joane Bérubé

L'incident s'est produit dimanche dernier, au moment où des militants du camp distribuaient des tracts afin de convier la population à des séances d'informations et à une manifestation sur les projets pétroliers en cours dans la MRC Côte-de-Gaspé.

Selon Pascal Bergeron, une contravention de 271$ lui a été remise en vertu du règlement municipal qui, notamment, interdit de participer « sans autorisation, à une assemblée dans les rues de la municipalité ».

Pascal Bergeron soutient que la Sûreté du Québec a utilisé ce règlement « de manière arbitraire ». Il juge de plus que ce règlement va clairement à l’encontre des libertés d’expression et de manifestation garantie par la constitution canadienne.

Occupation et manifestation

Le porte-parole d’Environnement vert plus réitère l’intention de son groupe de demeurer en place tant et aussi longtemps que Junex n’abandonnera pas ses projets de forage. « On commence à penser à l’hiver », ajoute-t-il.

Pascal Bergeron croit par contre que les forces policières font tout en leur pouvoir pour intimider les résidents du camp, qui compte actuellement une vingtaine de personnes. « On a eu énormément de pression pour quitter le site », soutient le porte-parole d’EVP.

Pascal Bergeron raconte que les policiers se sont assis avec le groupe autour d’un feu en soutenant qu’ils étaient dans un endroit public. « C’est inconfortable comme situation », commente M. Bergeron qui parle d’intimidation.

La Sûreté du Québec refuse de commenter l’incident. Les policiers ajoutent que toute personne recevant une contravention dispose de trente jours pour s'y opposer.

De même, le maire de Gaspé, Daniel Côté n’a pas voulu accorder d’entrevue sur le sujet précisant que le camp d’occupation d’Environnement vert plus n’est pas situé sur son territoire. La Ville de Gaspé indique toutefois que la plainte a été déposée par les Marchés publics de Gaspé.

Pascal Bergeron indique que les relations avec la Ville de Gaspé demeurent cordiales.

Une manifestation contre l'exploitation des hydrocarbures est prévue lundi prochain, au départ de la place du Berceau du Canada.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine