Retour

Une critique du dossier de la cathédrale de Rimouski dans le premier numéro de L'Encre

Le nouveau magazine rimouskois L'Encre a comme objectif de miser sur le caractère positif des nouvelles, mais le premier numéro publié mercredi contient une critique du dossier de restauration de la cathédrale de Rimouski.

Dans son billet, le président et éditeur du magazine, Jean-Claude Leclerc, s'interroge sur l'absence de solution au sujet de la cathédrale et parle de la mauvaise volonté de certains acteurs, mais sans les identifier.

En entrevue, l'éditeur du nouveau magazine a confié ne pas comprendre comment la cathédrale a pu se détériorer si rapidement sans que personne n'intervienne.

« Pour utiliser un langage populaire, il y a des gens qui ont dormi sur la switch. Ce n'est pas dans le but de critiquer ceux qui sont là, mais il y a quelqu'un, en quelque part, qui a passé free pour se retrouver avec une facture de 5 millions en un an. Que s'est-il passé?Le tonnerre est tombé dessus? Je ne pense pas. On va prendre position dans certaines choses, mais on veut aussi être positif, faire avancer des dossiers », explique M. Leclerc.

Miser sur le papier à l'ère du numérique

Le magazine L'Encre est la propriété de Jean-Claude Leclerc et de l'homme d'affaires Charles Albert. Il est publié à 38 000 exemplaires. Le magazine ne dispose pas de site Internet pour l'instant, mais l'organisation y travaille.

La une du premier magazine est consacrée au maire de Rimouski sous le titre « Éric Forest : L'homme derrière le maire ». L'Encre sera distribué une fois par mois dans tous les domiciles de la MRC Rimouski-Neigette. Vingt-cinq employés et collaborateurs y travaillent à temps partiel.

Monsieur Leclerc, qui avait fondé l'hebdomadaire L'Avantage, dit qu'il ne craint pas de lancer une publication « papier » à une époque où internet et les réseaux sociaux s'imposent comme véhicule d'information.

« J'ai toujours dit qu'il y avait de la place pour le papier. Ça dépend ce qu'on imprime dessus. Ça ne m'a jamais effleuré l'esprit de partir un autre hebdomadaire. Mais le magazine, et ceux qui suivent le monde du magazine le constatent, c'est en progression », conclut Jean-Claude Leclerc.

D'après les informations de Denis Leduc

Plus d'articles

Commentaires