Retour

Une étudiante du Cégep de Rimouski obtient une bourse Loran de 100 000 $

Une étudiante du programme Art, lettres et communication du Cégep de Rimouski remporte une bourse d'études de 100 000 $. À 19 ans, Catherine Côté originaire de Saint-Louis-du-Ha-Ha est l'une des 30 étudiantes à obtenir un soutien financier de la Fondation Boursiers Loran.

Un texte de Richard Lavoie

 « J'avais vu cette bourse-là, mais je n'avais pas appliqué », explique la boursière. C'est finalement une publicité reçue sur sa page Facebook qui l'a convaincue de soumettre sa candidature.

 Cette année, 4200 candidatures en provenance des cégeps et des écoles secondaires de tout le Canada ont été soumises.

 Les bénévoles de la fondation ont interviewé 400 demi-finalistes dans 21 villes, dont Québec, et ont ensuite convoqué 80 finalistes aux entrevues nationales à Toronto. 31 candidats ont été retenus comme Boursiers Loran.

« Quand je suis arrivée aux entrevues, j'étais très très détendue. Le résultat pour moi importait peu. Je me sentais vraiment confiante », raconte la jeune fille.

 Catherine Côté a été finalement retenue en raison de ses résultats académiques et de ses diverses implications dans la communauté. Elle est notamment présidente de l'association des étudiants et présidente du conseil d'administration de la coopérative du cégep. Elle s'est beaucoup impliquée également dans « le marathon d'écriture et le cabaret des auteurs ».

 La boursière a également été récipiendaire d'une bourse Forces Avenir alors qu'elle étudiait au secondaire.

« Mes parents sont très fiers et très contents. Je pense que cela leur fait plus plaisir qu'à moi », explique-t-elle.

Ses projets pour l'avenir

Elle souhaite étudier en psychologie et ajouter à un baccalauréat, un certificat en coopération internationale et un autre en victimologie. Elle doit décider d'ici la fin du mois de mars à quel endroit elle souhaite poursuivre ses études.

« Nous sommes fiers de pouvoir donner à ces jeunes, au cours des quatre prochaines années à l'université, toutes les chances de prendre des risques qui en valent la peine, de partager leurs talents et de découvrir le meilleur moyen, pour eux, d'apporter une contribution significative à la société », d'expliquer la directrice générale de la Fondation Boursiers Loran, Franca Gucciardi.

Plus d'articles