Retour

Une fondation prête à investir pour un service d'hémodialyse en Gaspésie

La Fondation santé Baie-des-Chaleurs se dit prête à investir 500 000 $ pour faire avancer le dossier de l'hémodialyse dans la région.

L'aide pourrait soit servir à l'installation d'appareils de traitement à Maria ou à la création d'une unité mobile.

La Fondation attend toutefois la décision du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie, qui évalue différentes options avec le CISSS du Bas-Saint-Laurent.

De nombreux Gaspésiens souffrant d'insuffisance rénale doivent parcourir des centaines de kilomètres afin de subir des traitements trois fois par semaine à Rimouski, rappelle le président de la Fondation santé Baie-des-Chaleurs, Carol Morneau. « Il faut voir dans quelle proportion le Ministère va nous demander de participer », explique-t-il. Il précise aussi que même si son organisation participe financièrement, il faut que Québec soit partie prenante.

Si la Fondation s'implique et si la population nous appuie dans cette démarche-là, on peut faire avancer les choses. On peut permettre la réalisation de ces projets-là en y participant.

Carol Morneau, président de la Fondation santé Baie-des-Chaleurs

Le CISSS de la Gaspésie affirme que des solutions aux traitements par hémodialyse seront proposées au courant de l'année, sans préciser lesquelles.

Récemment, une dame de 85 ans de Gaspé menaçait de ne pas subir ses traitements d’hémodialyse si elle devait parcourir des centaines de kilomètres, trois fois par semaine.

D'après les informations de Pierre Cotton

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine