Retour

Une marche sur Anticosti pour appuyer sa candidature à l'UNESCO

Une marche de 10 jours organisée par Nature Québec commence bientôt sur l'île d'Anticosti pour soutenir la candidature de ce territoire au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Un texte de Marlène Joseph-Blais

Un groupe de 10 marcheurs, âgés de 23 à 79 ans, est attendu à Port-Menier vendredi pour parcourir 130 kilomètres dans le cadre de la deuxième Grande Traversée d'Anticosti.

« C'est un groupe très diversifié et l'ambiance est fébrile. Les gens ont hâte », a souligné le directeur général de Nature Québec, Christian Simard, interrogé depuis l'aéroport de Montréal avant son départ vers Anticosti.

Les participants, qui traverseront l'île du sud au nord, ont l'intention de parcourir de 15 à 20 kilomètres par jour.

Christian Simard s'attend à un défi physique important. « On est en autonomie presque complète pendant près de 10 jours, donc ça veut dire un matelas de sol, traîner notre nourriture, notre tente », dit-il.

Deuxième marche

Une marche semblable avait été initiée par Nature Québec l'an dernier pour réclamer la fin de l'exploration des hydrocarbures.

Le gouvernement du Québec a mis fin à tout projet pétrolier sur l'île d'Anticosti en juillet.

Nature Québec et les participants à la marche militent cette année pour que le territoire soit reconnu comme site du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Les marcheurs affirment aussi que les insulaires ont droit à une compensation financière de Québec pour le développement de leur communauté ainsi que pour la protection et la mise en valeur de l'île.

Plus d'articles

Commentaires