Retour

Une messe country pour sauver la Fabrique Notre-Dame-de-Lourdes de Mont-Joli

Plus de 300 personnes ont assisté à la messe country organisé par la Fabrique Notre-Dame-de-Lourdes dimanche à Mont-Joli.

Un texte d'Élise Thivierge

Les notes habituelles de l'orgue ont été remplacées par de la musique country, pour la première fois dans cette église. « Ils vont tous chanter les chants normaux, comme le Gloria, l'Agnus Dei, le Notre Père, ça ils vont tout chanter ça, mais seulement avec de la musique country au lieu d'avoir juste l'orgue là. C'est plus spécial », lance de président de la Fabrique, Michel Thibault.

La population a répondu à l'appel. Les gens sont venus d'un peu partout dans La Mitis. Pour le curé Marc-André Lavoie, la messe country est loin de dénaturer la célébration. « Ça lui donne un cachet particulier », soutient-il. « On en a fait à Dégelis pendant huit ans d'affilée puis ici je trouve que c'est un beau plus ».

Un coffre à renflouer

Le président de la Fabrique espère que la messe country incitera les citoyens à payer leur capitation annuelle de 50 dollars. Le déficit pèse lourd sur la Fabrique, qui doit amasser 60 000 dollars annuellement. L'an passé, 30 000 dollars ont été amassés.

La vente du presbytère Notre-Dame-de-Lourdes permettrait de renflouer les coffres de la Fabrique. Les offres se font attendre depuis plus d'un an.

D'après les informations de Sébastien Desrosiers.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine