Retour

Une nouvelle poursuite intentée contre l'ancien commissaire industriel de Rimouski

L'ex-commissaire industriel des villes de Rimouski et d'Amqui, Jacques Desjardins, n'a pas fini d'en découdre avec la justice. Après avoir été condamné à 30 mois d'emprisonnement en 2012 pour des gestes de nature sexuelle sur deux jeunes filles, voilà qu'une de ses victimes intente une poursuite au civil contre lui pour la somme de 150 000 $.

Ce recours intenté au civil est sous le coup d'une ordonnance de non publication pour protéger l'identité de la victime qui était mineure au moment des faits.
Ce dossier a été institué hors du district judicaire de Rimouski. La plaignante réclame 100 000 $ pour dommages psychologiques et 50 000 $ pour dommages punitifs.

L'avocat de Jacques Desjardins, Me Michel F. Perreault de Montréal entend contester la validité de cette poursuite. Il estime que le délai de prescription afin d'intenter ce type de recours au civil n'a pas été respecté.

« On sait que depuis l'arrivée du nouveau code de procédure que les délais de prescription ont été changés, mais à l'époque il me semble, c'est ce que nous allons allégué que madame aurait pu agir bien avant », affirme Me Michel F. Perreault.

Selon l'avocat de l'ex-commissaire industriel, cette poursuite au civil arrive comme un coup de massue pour son client qui tente actuellement de réintégrer la société après deux ans et demi en prison.

« La punition elle est là au niveau social et au niveau carcéral. Là on revient après pour taper sur les doigts de monsieur. Le gros bon sens commande le rejet de cette requête », ajoute l'avocat de M. Desjardins.

Une demande d'entrevue a été faite avec les procureurs de la demande, mais elle est demeurée sans réponse.

L'ex-commissaire industriel, Jacques Desjardins, est actuellement en liberté. Il a dû se conformer à la loi sur les délinquants sexuels et fournir des échantillons d'ADN à la Sûreté du Québec.

D'après les informations de Harold Michaud.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine