Retour

Une nouvelle sanction à venir pour le Dr Serge Grégoire

Le Conseil de discipline du Collège des médecins a mis la cause du Dr Serge Grégoire en délibéré jeudi après-midi, après trois jours d'audience à Baie-Comeau. En octobre, le médecin a été déclaré coupable d'avoir contrevenu à ses limitations de pratique et d'avoir inscrit de faux renseignements dans un dossier médical.

Le médecin est soumis à des restrictions professionnelles, parce qu'il a déjà été radié dans le passé pour inconduite sexuelle sur des patientes. Le Conseil de discipline doit maintenant décider de la sanction qui lui sera imposée. La décision sera rendue dans trois mois au plus tard.

L'avocat de Serge Grégoire demande une radiation de deux à quatre mois pour le non-respect de ses limitations de pratique et une autre période de radiation de deux mois pour les faux renseignements.

De son côté le syndic adjoint du Collège des médecins demande à ce que Dr Grégoire soit radié pendant 18 mois pour le premier chef. Une sanction de six mois est aussi demandée pour le deuxième chef, mais les deux peines seraient purgées en même temps. Plusieurs facteurs aggravants sont considérés par le syndic, dont les antécédents disciplinaires du médecin et aussi les nombreux avertissements qu'il a reçus.

Témoignage du Dr Serge Grégoire

Le Dr Serge Grégoire a été très émotif lors de son témoignage, jeudi matin, devant le Conseil de discipline du Collège des médecins. Il a parlé d'un excellent climat de travail au point de service de Forestville du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord, où il travaille actuellement. Un autre médecin de l'endroit avait précédemment témoigné d'un climat de méfiance au sein du personnel médical.

Mercredi, Serge Grégoire s'est engagé à cesser toute pratique clinique dans les établissements du réseau public de santé du Québec à compter du 1er juin 2016. Selon lui, cela démontre sa bonne foi et l'énergie qu'il compte mettre au respect de ses limitations. Il a ajouté vouloir terminer sa carrière sur une excellente note.

Serge Grégoire pourra toutefois continuer de rencontrer des patients en cabinet, comme c'est le cas à la Polyclinique Boréale de Baie-Comeau.

Son droit de pratiquer la médecine a été suspendu à deux reprises depuis 2005. Serge Grégoire a été radié une première fois pour deux ans, puis une deuxième fois pour deux mois en raison de son inconduite sexuelle envers plusieurs patientes vulnérables.

D'après les informations de Marlène Joseph-Blais et de Roxanne Simard 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine