Retour

Une partie des dommages aux sinistrés seront admissibles

À Sept-Îles, une vingtaine de personnes ont assisté, mercredi soir, à une séance d'information sur le programme d'aide financière aux sinistrés à la suite des grandes marées du 30 décembre.

Un texte de Louis Garneau

Une représentante de la Sécurité civile a présenté le programme qui s'adresse aux personnes dont la résidence principale a été endommagée par la tempête. Il s'agit d'une aide humanitaire de dernier recours pour assurer le retour à la vie normale des résidents touchés.

Les sinistrés auront droit à une subvention maximale de 158 000 dollars pour la réparation de leur résidence endommagée. Ils pourront aussi recevoir des sommes liées, par exemple, à l'hébergement temporaire et au remplacement des biens essentiels.

Le maire de Sept-Îles salue l'action rapide du ministère de la Sécurité publique.

Je le dis depuis le début, le ministère n'a pas hésité. Il est débarqué rapidement. J'ai même un contact avec le bureau du ministre. On m'a rassuré : "Faites-vous en pas M. Porlier, on vous accompagne du début à la fin". La preuve en est ce soir. Ils n'ont pas tardé à se présenter.

Réjean Porlier, maire de Sept-Îles

Les sinistrés disposent de trois mois pour soumettre une réclamation. Ils devront cependant compléter les travaux dans les 12 mois suivant l'acceptation des dommages admissibles.

Avec les informations de Charles Alexandre Tisseyre

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine