Retour

Une première Stratégie énergétique pour les Îles

Les élus de la Communauté maritime des îles de la Madeleine ont adopté la première Stratégie énergétique territoriale, qui va permettre de réduire la dépendance des Madelinots au pétrole, et qui devrait même faire réaliser des économies de 200 000 $ sur la facture énergétique annuelle de 1,2 millions de dollars.

Sur l’archipel, le pétrole occupe une grande place. Il alimente en énergie tous les bâtiments, bateaux et voitures.

L'objectif est donc de réduire de 15 % l'approvisionnement de la Communauté en pétrole, d’ici 2025.

Pour y arriver, une cinquantaine d'actions seront mises en place, à commencer par l'embauche d'un employé qui devra mettre en place cette stratégie.

Le président de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, veut quant à lui améliorer l’efficacité énergétique d’une quinzaine d’édifices municipaux. « Changer les différentes lumières à l’extérieur des bâtiments, on parle des différents appareils de chauffage des bâtiments on parle du projet d’arénas, de la piscine. » , donne-t-il en exemple.

Ces objectifs ne comptent pas la participation d'Hydro-Québec, qui a dans ses cartons un projet de parc éolien, et qui prévoit moderniser la centrale thermique, une infrastructure très polluante.

Pour réduire cette facture énergétique et environnementale, il faudra aussi que les Madelinots emboîtent le pas, conclue le maire.

D'après les informations de Line Danis

Plus d'articles

Commentaires