Retour

Une soupe populaire pour améliorer les conditions des travailleurs

Quelques dizaines de personnes se sont rassemblées à Rimouski, jeudi midi, pour revendiquer des améliorations dans les conditions de vie des travailleurs.

La Coalition 5-10-15 du Bas-Saint-Laurent, qui regroupe plusieurs syndicats ainsi que des membres du Regroupement contre l'appauvrissement, souhaite que les travailleurs puissent connaître leur horaire 5 jours à l'avance, avoir 10 jours de congés payés en cas de maladie ou d'obligations familiales et un salaire minimum de 15 dollars de l'heure. Voici quelques commentaires recueillis sur place.

« Le salaire minimum actuel n'est pas suffisant pour atteindre un niveau de vie décent, donc on trouve ça important que les gens se mobilisent pour dire qu'on mérite plus, on a droit à plus. »

« C'est un investissement, ce n'est pas une dépense d'aider les plus pauvres de la société. »

« Les gens qui travaillent au salaire minimum n'arrivent pas, donc ça provoque de la pauvreté. Ils doivent liquider leurs avoirs et tombent sous le seuil de la pauvreté. »

« 10 % des demandes chez Moisson sont faites par des travailleurs, c'est assez inquiétant. Nous, on ne trouve pas ça normal que des travailleurs soient pauvres. »

Plus d'articles

Commentaires