Retour

Une succession pour la Conférence régionale des élus du Bas-Saint-Laurent 

Un nouvel organisme, le « Collectif de développement régional du Bas-Saint-Laurent », a vu le jour le 29 octobre. Il succéde à la Conférence régionale des élus (CRÉ), qui avait été abolie par le Gouvernement du Québec.

Un texte de Laurence Gallant et Denis Leduc

Radio-Canada a appris que les huit préfets et les maires des dix plus grandes villes de la région se sont rencontrés jeudi matin à Rivière-du-Loup pour finaliser les détails de l'organisation de la nouvelle structure. Ils vont notamment déterminer la liste des acteurs socio-économiques qui seront invités à siéger avec eux. Le préfet de la MRC Rimouski-Neigette, Francis Saint-Pierre, estime que le Bas-Saint-Laurent devait se donner un nouvel outil de concertation régionale.

Le nouvel organisme ne sera pas financé par le gouvernement du Québec. Seules les MRC et les villes vont assurer son fonctionnement. Le Collectif ne pourra compter que sur un seul employé pour son démarrage.

En Gaspésie et aux Îles, avant de mettre en place un nouvel organisme qui succédera à la Conférence régionale des élus (CRÉ), la table des préfets de la Gaspésie et des Îles se donne jusqu'à la fin de l'année.

La Conférence régionale des élus avait mis officiellement un terme à ses activités en juillet dernier. Une douzaine de postes de professionnels et de techniciens avaient été abolis.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine