Retour

Une usine de fabrication de produits pharmaceutiques pourrait voir le jour à Rimouski

Un groupe de gens d'affaires projette d'établir à Rimouski une usine de fabrication de produits pharmaceutiques. L'initiateur du projet, le pharmacien Serge Vallée, a confirmé à Radio-Canada que l'usine serait construite tout près du Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM), car une partie de la production inclurait des substances marines.

Le Centre de recherche sur les biotechnologies marines est situé dans le nouveau quartier des Prés du St-Rosaire. Tout y est développé, sauf ce vaste terrain derrière le CRBM, réservé pour un éventuel parc industriel maritime.

Après 12 ans d'attente, le rêve est sur le point de se réaliser, une première usine pourrait y être construite.

Le projet est ambitieux. Serge Vallée, président de la compagnie RX-Médic, ainsi que cinq associés de la région y travaillent depuis deux ans.

Dans un premier temps, l'usine fabriquerait entre 10 et 15 produits pharmaceutiques de base comme du sirop pour la toux.

« C'est de produire des liquides, des crèmes et des onguents, dans une première phase, explique Serge Vallée. Il faut y aller par phase parce que c'est un projet de plusieurs millions de dollars. On doit s'assurer de la production de base, puis produire nos propres produits, c'est ça l'objectif. »

La production « maison » constitue donc le second volet. Les efforts de recherche et développement sont déjà en cours, avec des substances marines, pour mettre au point des produits de santé naturelle. Il y en a deux qui seraient prêts d'ici la fin de l'année et un troisième l'an prochain.

« Au niveau de nos produits novateurs, on se dirige surtout vers des produits anti-aging, donc des produits qui sont des antioxydants, des produits qui sont spécialisés contre l'arthrose et contre les petites articulations », précise le président de RX-Médic.

Tout n'est pas encore attaché pour que ce projet se réalise. Des discussions se poursuivent avec Investissement Québec sous l'oeil du gouvernement, de la Ville de Rimouski et même d'Ottawa.

Serge Vallée est confiant et pense que les travaux de construction pourraient commencer dans 12 ou 18 mois. C'est un projet, dit-il, de plusieurs millions de dollars qui créera plusieurs emplois spécialisés. Combien exactement? « Je ne vous le dirai pas. Je ne veux pas compter de menteries, mais c'est gros », dit Serge Vallée.

La Ville a récemment voté pour étendre aux terrains situés derrière le CRBM l'application de certains crédits de taxes pour les nouvelles usines.

D'après les informations de Denis Leduc

Plus d'articles

Commentaires