Retour

UQAR : moins d'étudiants français inscrits au premier cycle

L'Université du Québec à Rimouski subit les contrecoups des nouvelles règles qui viennent pratiquement tripler les droits de scolarité pour les étudiants français. L'institution note une baisse de 24 % dans les inscriptions d'étudiants français. C'est 16 étudiants français de moins inscrits dans un programme de premier cycle que l'an dernier.

« Nous avons maintenu notre nombre d'étudiants étrangers, mais on a eu une baisse quand même d'étudiants français. Ça a un impact et un impact qui est potentiellement récurrent », affirme le recteur de l'UQAR, Jean-Pierre Ouellet.

Plus d'étudiants à temps partiel

Pour la session d'automne, l'UQAR accueille en tout 7270 étudiants aux campus de Rimouski et de Lévis, C'est 30 de moins que l'an dernier. Toutefois, le nombre d'étudiants inscrits à temps partiel a augmenté de 3,5 % et celui des étudiants à temps complet a diminué de 2,3 %.

Cette diminution aura un impact sur les revenus de l'Université, prévient Jean-Pierre Ouellet. « Dans le contexte actuel, comme nous sommes assujettis à des compressions sévères, alors tout ça s'ajoute et rend la situation plus difficile. »

Jean-Pierre Ouellet rappelle qu'avec un budget déjà déficitaire, l'UQAR doit trouver ses propres solutions en attendant que le gouvernement rétablisse le financement des universités.

Plus d'articles

Commentaires