Retour

Urgences : le Bas-Saint-Laurent, un exemple à suivre ?

Le Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent aurait-il trouvé la recette gagnante pour désengorger les urgences ? Mercredi, le ministre de la Santé Gaétan Barrette a cité l'établissement comme un exemple de bonne pratique.

La durée moyenne d'un séjour sur une civière à l'urgence est de 7,2 heures dans la région, alors que la moyenne provinciale est de 15,4 heures.

Selon le directeur des services professionnels au CISSS du Bas-Saint-Laurent, Jean-Christophe Carvalho, le succès des établissements de la région s’explique en partie par l’organisation des ressources.

Un des éléments-clés du succès qu’on voit aujourd’hui, c’est qu’on planifie la sortie du patient dès qu’il est admis, pour être en mesure d’adapter l’offre de services. S’il a besoin de services à domicile, on peut les planifier d’emblée.

Jean-Christophe Carvalho, directeur des services professionnels au CISSS du Bas-Saint-Laurent

M. Carvalho croit que certaines méthodes qui ont fait leurs preuves au Bas-Saint-Laurent pourraient être implantées dans d’autres régions du Québec, même si les bassins de population et les enjeux varient d’un endroit à l’autre.

« Je pense que sur le principe, sur l’approche philosophique, sur la stratégie d’essayer de planifier la sortie du patient dès son arrivée […] peuvent être exportés. Chaque région va devoir l’adapter selon les ressources en place », précise-t-il.

Le directeur des services professionnels ajoute que le CISSS du Bas-Saint-Laurent a également cherché à renforcer la première ligne ces dernières années. À l’heure actuelle, 85 % de la population de la région a accès à un médecin de famille.

Les syndicats sceptiques

Les porte-paroles syndicaux de la région ne partagent toutefois pas l’enthousiasme des dirigeants du réseau de la santé. Ils affirment que les moyens mis en place dans les hôpitaux du Bas-Saint-Laurent ajoutent une pression énorme sur le personnel, les familles, les organismes communautaires et les ressources intermédiaires.

Le ministre de la Santé du Québec, Gaétan Barrette, a annoncé mercredi qu'une somme supplémentaire de 100 millions de dollars par année sera consacrée à la « gestion des lits dans les hôpitaux et les urgences ».

D’après les informations d’Isabelle Damphousse

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine