Retour

Usine d'asphalte aux Îles-de-la-Madeleine : l'ordonnance du ministre Heurtel suspendue

Le tribunal administratif du Québec suspend l'ordonnance du ministre de l'Environnement David Heurtel qui obligeait, le 15 août dernier, P&B Entreprises des Îles-de-la-Madeleine à soumettre un plan et à installer des équipements pour traiter et diminuer les odeurs nauséabondes et le bruit émanant de son usine de production d'asphalte.

Les avocats de P&B avaient contesté cette ordonnance ministérielle devant le Tribunal administratif qui a décidé de la bloquer jusqu'au 23 novembre, moment où les parties sont convoquées à une conférence pour fixer une date d'audience, où le fond du problème sera discuté.

Les délais provoqués par la suspension de l'ordonnance ministérielle par le Tribunal pourraient reporter de plusieurs mois ou même annuler son éventuelle application.

290 plaintes depuis 13 ans

Depuis 13 ans, des citoyens résidant dans le voisinage immédiat de l'usine ont déposé 290 plaintes contre P&B Entreprises pour dénoncer les odeurs et le bruit émanant de l'usine.

Des avis de non-conformité ont aussi été émis à répétition par le Ministère de l'Environnement, qui disait que les activités de l'entreprise pouvaient porter atteinte à la santé et au bien-être de la population.

La production d'asphalte bat son plein actuellement dans l'archipel, où plus d'une dizaine de chantiers sont en cours, d'un bout à l'autre des Îles de la Madeleine.

Plus d'articles

Commentaires