Retour

Val-d'Irène suspend ses activités temporairement

Même si l'hiver semble encore bien loin les responsables des stations de ski préparent déjà la prochaine saison.

Les administrateurs de Val-d'Irène annonçaient la semaine dernière faire face à une situation financière particulièrement difficile. Depuis une semaine, les activités sont d'ailleurs suspendues temporairement.

À titre de propriétaire du parc régional Val-d'Irène, la MRC de La Matapédia prévoit devoir investir plusieurs centaines de milliers de dollars.

Situation difficile pour les petits centres

La situation de Val-d'Irène est loin d'être unique. Dans l'Est du Québec, plusieurs petites montagnes peinent à atteindre la rentabilité.

Souvent, explique Jean-François Tapp, les petites stations n'ont pas de canon qui permettent d'avoir suffisant de neige pour assurer le maintien des activités et la rentabilité.

Des centres de plein air municipaux et régionaux

Même si l'achalandage n'est pas toujours suffisant pour atteindre la rentabilité, ces infrastructures demeurent importantes pour les communautés avoisinantes.

Les petites stations de l'Est du Québec appartiennent souvent aux municipalités, aux MRC. Mais malheureusement, elles ne sont pas toujours considérées et financées à la même hauteur que le sont les arénas, les piscines.

Selon le consultant, les municipalités doivent donc prendre leurs responsabilités de propriétaire et revoir leur façon de voir et d'intervenir.

C'est d'ailleurs cette tendance que tente de suivre Val-d'Irène. D'importants investissements ont été réalisés pour bonifier l'offre d'activités. Mais, les revenus ne sont pas au rendez-vous.

Un comité de travail a d'ailleurs été mis en place et une firme externe sera engagée pour assurer l'avenir du site. La saison de ski n'est toutefois pas menacée.

D'après les informations de Léa Beauchesne

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine