Retour

Vers la fin des clubs vidéo au Bas-Saint-Laurent?

Le SuperClub Vidéotron de Rivière-du-Loup cessera son service de location de vidéos dimanche soir. Il s'agit du deuxième club vidéo à fermer ses portes en moins de deux ans à Rivière-du-Loup.

Malgré de récents investissements, les dirigeants du SuperClub Vidéotron n'arrivent plus à rentabiliser leurs activités. Pourtant, les locaux ont été rénovés récemment.

L'an dernier, le commerce indépendant Vidéo Plus, situé à Rivière-du-Loup, a aussi fermé ses portes. « Les 10 dernières années, les locations étaient en diminution », explique Daniel Pomerleau, qui en a été le propriétaire pendant 32 ans.

En 2014, le SuperClub Vidéotron de Matane a cessé ses activités. Quelques clubs vidéo demeurent ouverts dans l'Est du Québec, notamment à Rimouski.

Résister à la vague numérique?

Au cours des dernières années, les câblodistributeurs ont augmenté le nombre de films disponibles à la carte. Des entreprises comme Netflix permettent aussi de regarder des films autant à la télévision que sur une tablette.

Le professeur au Département de management à l'Université Laval Yan Cimon se demande combien de temps les clubs vidéo résisteront à la vague numérique.

Selon Yan Cimon, les prochaines victimes de ce virage numérique pourraient bien être les compagnies de câblodistribution.

D'après les informations de Patrick Bergeron

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine