Retour

Vers la fin des clubs vidéo au Bas-Saint-Laurent?

Le SuperClub Vidéotron de Rivière-du-Loup cessera son service de location de vidéos dimanche soir. Il s'agit du deuxième club vidéo à fermer ses portes en moins de deux ans à Rivière-du-Loup.

Malgré de récents investissements, les dirigeants du SuperClub Vidéotron n'arrivent plus à rentabiliser leurs activités. Pourtant, les locaux ont été rénovés récemment.

L'an dernier, le commerce indépendant Vidéo Plus, situé à Rivière-du-Loup, a aussi fermé ses portes. « Les 10 dernières années, les locations étaient en diminution », explique Daniel Pomerleau, qui en a été le propriétaire pendant 32 ans.

En 2014, le SuperClub Vidéotron de Matane a cessé ses activités. Quelques clubs vidéo demeurent ouverts dans l'Est du Québec, notamment à Rimouski.

Résister à la vague numérique?

Au cours des dernières années, les câblodistributeurs ont augmenté le nombre de films disponibles à la carte. Des entreprises comme Netflix permettent aussi de regarder des films autant à la télévision que sur une tablette.

Le professeur au Département de management à l'Université Laval Yan Cimon se demande combien de temps les clubs vidéo résisteront à la vague numérique.

Selon Yan Cimon, les prochaines victimes de ce virage numérique pourraient bien être les compagnies de câblodistribution.

D'après les informations de Patrick Bergeron

Plus d'articles

Commentaires