Retour

Vers un 15e record de participation au Marathon de Rimouski

Les organisateurs du 15e Marathon de Rimouski s'attendent à battre un nouveau record de participation cette année. Dix jours avant la tenue de l'événement, quelque 4000 coureurs ont confirmé leur participation, soit une cinquantaine de plus qu'à pareille date l'an dernier.

Un texte de Julie Tremblay avec la collaboration de Paul Huot

En 2015, le marathon avait attiré 4400 personnes. Si ce nombre est battu cette année, il s'agira d'un quinzième record de participation pour le Marathon de Rimouski, en 15 ans d'existence.

Selon le coordonnateur de l'événement, Sébastien Bolduc, il serait difficile d'accueillir davantage de coureurs. Il affirme que les infrastructures du marathon pourraient permettre d'accueillir entre 8000 et 10 000 personnes, cependant, il n'y aurait pas de place pour les loger :

« La moitié de nos coureurs viennent de l'extérieur de la région [...], il faut une place pour les accueillir, et ça c'est la grosse problématique, on n'a pas de place où coucher ces coureurs-là. »

Les meilleurs marathoniens attendus

Pour mousser l'événement, les organisateurs ont mis en place plusieurs incitatifs afin d'attirer les meilleurs courreurs de la province. Ils souhaitent que le marathon de Rimouski devienne l'un des plus rapides au Québec et que des records y soient battus. Selon Sébastien Bolduc, le marathon de Rimouski est tout désigné pour permettre aux coureurs d'améliorer leurs performances, en raison notamment du temps de l'année où il se déroule et du parcours proposé, qui est plutôt plat :

Une quinzaine de marathoniens dits « d'élite » ont déjà répondu à l'appel, notamment le champion de l'édition précédente, Johan Trimaille.

Trophée Clément Pelletier

Par ailleurs, un nouveau trophée vient d'être créé en l'honneur du fondateur de l'événement, Clément Pelletier. Créé par le sculpteur rimouskois Michael Bergstaller, il viendra commémorer le nom des vainqueurs de l'événement.

Le marathon de Rimouski se déroulera dimanche le 2 octobre.

 

Plus d'articles

Commentaires