Retour

VEX IQ : Rimouski accueille une première compétition robotique du genre au Québec

Le premier événement VEX IQ au Québec a eu lieu samedi, à l'école secondaire Paul-Hubert de Rimouski. La compétition regroupe des équipes d'élèves de secondaire 1 et 2 qui construisent des robots pour se mesurer les uns aux autres.

VEX, ce sont les pièces utilisées pour construire les robots. L'entreprise qui les fabrique organise des compétitions qui sont déjà très populaires en Ontario et aux États-Unis, nommées VEX IQ Challenge. Voilà qu'elles s'amènent au Québec!

C'est le Club de robotique Rikitk, de l'école secondaire Paul-Hubert, qui a organisé l'événement. Il donne ainsi la chance aux participants de développer leurs connaissances et de découvrir une passion, dans certains cas.

Grâce aux activités du club et aux différentes compétitions, les élèves ont l'occasion d'apprendre en utilisant leur créativité.

« Ça vient qu'ils ont des connaissances et des compétences ultra sophistiquées », se réjouit Daniel Carré, responsable de Rikitik. « On parle de pneumatique, d'électronique de programmation, c'est génial. Les jeunes là-dedans sont hyper brillants parce qu'ils ont eu la possibilité d'être coachés par des mentors du cégep, de l'université. »

L'équipe qui remporte la compétition de Rimouski va représenter le Québec lors d'un rendez-vous international à Louisville au Kentucky, en avril.

Quand une passion devient une carrière

Pour les férus de robotique, la compétition n'est qu'une première étape dans leur parcours scolaire.

« Le challenge que les jeunes vivent c'est incroyable et ça va les suivre toute leur vie », soutient Jérôme Perron, juge, inspecteur et arbitre en chef de la compétition. Il a commencé à faire de la robotique à l'école Paul-Hubert avant même que le club ne s'appelle Rikitik, et il est aujourd'hui finissant en génie à l'Université du Québec à Rimouski. 

« En entrevue [par exemple], c'est un stress que je n'ai plus maintenant parce que j'ai vécu des stress beaucoup plus intenses dans des compétitions comme celle-là », dit Jérôme Perron. « On apprend des choses qui vont nous servir sur le marché du travail, que mes autres collègues en ingénierie n'ont pas actuellement parce qu'ils n'y ont pas participé. »

La NASA lance un défi aux cégépiens

Une autre compétition internationale, qui s'adresse cette fois davantage aux étudiants du cégep, a été lancée samedi : le concours annuel Robotique FIRST.

L'événement rassemble près de 3 000 équipes à travers le monde. Le défi a été lancé par la NASA et les étudiants ont 45 jours pour construire leur robot, puis résoudre les différents problèmes proposés par l'agence spatiale américaine.

D'après les informations de Louis Lahaye Roy

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine