Retour

Victoire libérale dans Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia

Le candidat libéral Rémi Massé l'emporte dans la circonscription Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia. Le parti de Justin Trudeau a écrasé ses adversaires dans l'une des rares circonscriptions a avoir résisté à la vague orange en 2011.

Un texte de Caroline Cyr

Tard dans la nuit de lundi à mardi, le libéral Rémi Massé détenait près de 5000 voix d'avance et près de 40 % des votes, après le dépouillement de 170 bureaux de scrutin sur un total 217. La bloquiste Kédina Fleury-Samson en recueille 20,8 %, tandis que le néo-démocrate Joël Charest arrive au troisième rang avec 20,3 %. Le chef de Forces et démocratie, Jean-François Fortin, se situe loin derrière avec 12 % des voix.

59,81 % des électeurs ont exercé leur droit de vote dans la circonscription.

« On savait qu'on avait la meilleure plateforme », a déclaré le vainqueur Rémi Massé. « On est très fier qu'une majorité d'électeurs ait cru en nous. Le travail va continuer demain pour être capable de relancer notre région, dit-il. Notre région avait besoin d'un gouvernement libéral et d'un député ici, qui va avoir un rôle à Ottawa. »

Questionné sur les enjeux auxquels il souhaite s'attaquer à Ottawa, Rémi Massé répond immédiatement que son dossier prioritaire sera celui des infrastructures. « Il faut créer des emplois dans la région, déclare-t-il. Toute la réforme de l'assurance-emploi qu'on a promis, les baisses d'impôts qu'on a promis pour nos gens de la classe moyenne. Il va falloir mettre ça en oeuvre pour être capable de donner de l'air à nos gens dans la région. »

Le politologue de l'Université du Québec à Rimouski, Jean Bernatchez, estime que le gain du candidat libéral reflète les résultats des derniers sondages. Il ajoute : « ce qui surprend, c'est le candidat néodémocrate Joël Charest, qui fait beaucoup mieux que ce qui était attendu ».

Le politologue estime toutefois que le chef Jean-Francois Fortin doit être « très déçu ». « Bien qu'apprécié, les électeurs de son comté ne l'ont pas suivi dans son aventure avec Forces et démocratie », déclare M. Bernatchez.

Le jeune candidat néo-démocrate Joël Charest s'est dit déçu du résultat. « Quand on se présente en politique, on y va toujours pour gagner, pas pour perdre, dit-il. Par contre, je suis très heureux du travail de terrain qui a été accompli par l'équipe, du dévouement des bénévoles et de la campagne qu'on a réussi à mener dans un comté où le NPD n'a jamais eu de base militante active. » Le candidat déclare qu'il prendra son temps et laissera retomber la poussière, mais il « ne ferme aucune porte » sur un avenir en politique. 

C'est Jean-François Fortin qui l'avait emporté dans Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia lors des élections fédérales de 2011. Le candidat bloquiste avait obtenu 36 % des voix, devant la libérale Nancy Charest (25 %) et la néo-démocrate Joannie Boulet (21 %).

En désaccord avec les politiques du chef bloquiste Mario Beaulieu, Jean-François Fortin a depuis claqué la porte du parti en 2012 pour siéger comme indépendant. Il a par la suite créé son propre parti, Forces et démocratie, avec le néo-démocrate Jean-François Larose.

La circonscription Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia est le fruit du redécoupage de la carte électorale de 2012. La nouvelle circonscription regroupe une partie du territoire de l'ancienne circonscription de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia. La MRC de la Haute-Gaspésie en a été retirée et fait maintenant partie de la circonscription Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. La MRC d'Avignon, dans la Baie-des-Chaleurs, y a quant à elle été greffée.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine