Retour

Villa du Bel Âge : une fermeture injustifiée selon des résidents

Des résidents de la Villa du Bel Âge de Saint-Angèle-de-Mérici critiquent la fermeture de l'établissement. Ils dénoncent l'interprétation que fait le Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) des événements qui se seraient produits dans cette résidence.

Un texte de Patrick Bergeron

Le CISSS dit avoir été mis au fait de situations qui auraient porté atteinte à la dignité et l'intégrité des résidents en décembre. Un rapport d'inspection a été fait ce qui a mené à la révocation de la certification de cette résidence il y a quelques jours.

Deux anciens résidents et deux familles d'autres résidents affirment n'avoir jamais subi ou été témoins d'abus à la résidence de Saint-Angèle-de-Mérici. Simone Cloutier Langelier à 87 ans. Elle ne comprend pas pourquoi elle doit déménager aussi rapidement en plein hiver.

De son côté, la propriétaire de la résidence veut amener la cause devant les tribunaux. Francine Rioux a 60 jours pour contester la décision du Centre intégré de santé et de services sociaux de fermer sa résidence. Elle considère qu'elle perd sa résidence à cause de oui-dires.

La direction du centre de santé considère avoir des preuves suffisantes afin de justifier sa décision de fermer la Villa du Bel Âge.

Selon les informations recueillies par Arianne Perron-Langlois

Plus d'articles