Retour

Voir sans les yeux : une visite au Centre Aster à Saint-Louis-du-Ha! Ha!

Un groupe de personnes atteintes d'une déficience visuelle du Bas-Saint-Laurent se sont donné rendez-vous à Saint-Louis-du-Ha! Ha! pour une visite du Centre d'interprétation scientifique Aster. Un moyen de prouver que malgré un handicap visuel, il est tout de même possible de profiter des attraits touristiques offerts pendant la belle saison.

C'était une sortie inattendue pour ces 27 personnes handicapées visuelles du Bas-Saint-Laurent. Malgré leur vision très diminuée, elles ont visité le Centre Aster et son observatoire, à l'aide de leurs cannes blanches ou flanquées de leur chien-guide. Une expérience à la fois originale et inoubliable.

« Tout à l'heure, on pouvait sentir la chaleur du soleil dans une expérience et voir comment se faisaient les aurores boréales avec un choc électrique. Ça nous permet de vivre l'expérience », explique Jimmy Turgeon-Carrier, qui a perdu la vue en vieillissant. 

Pour le directeur général du Centre Aster, Stéphane Madore, un handicap n'entraîne surtout pas un manque de curiosité.

« C'est d'aller trouver les autres sens et de jouer un petit peu avec l'émerveillement. Le fait d'être aveugle ne les empêche pas d'être de grands curieux et d'être des gens qui ont de l'intérêt pour ce qui les entoure », explique-t-il.

Et pour la directrice de l'organisme Handicapés Bas-Saint-Laurent, Huguette Vigneault, cette visite éducative est aussi une manière de briser l'isolement. « Ce que les gens me disent, ce qui est le plus difficile, c'est de ne pas reconnaître les gens autour de soi. C'est donc difficile de ne pas s'isoler », mentionne-t-elle.

D'après le reportage de Paul Huot

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine