Un vol de cuivre s'est produit dans le parc éolien du Gros-Morne, en Gaspésie, la semaine dernière. Pour l'instant, la quantité et la valeur du métal dérobé n'ont pas été estimés.

Selon le directeur des affaires publiques chez Cartier Énergie éolienne, Luc Leblanc, deux individus en motoneige auraient visité une dizaine d'éoliennes pour s'emparer du cuivre.

Le fonctionnement des éoliennes en question a dû être interrompu, ce qui entraîne des coûts.

Luc Leblanc ajoute que les individus qui commettent ces vols prennent des risques importants. « On est sur de la haute tension et c'est très, très dangereux pour eux dit-il. On ne souhaite pas avoir un accident malheureux, ça c'est certain. »

D'autres vols semblables, mais plus importants, ont eu lieu l'an dernier. Selon le site Journal du Net, le cours du cuivre s'établissait environ à 4600 dollars la tonne en février 2016, une hausse de 2,8 % comparativement à janvier. Il se vendait près de 6000 dollars la tonne il y a un an.

Une enquête est en cours à la Sûreté du Québec.

Plus d'articles

Commentaires