Retour

1 M$ pour aider le démarrage d'entreprises à l'Université de Sherbrooke

La création d'entreprises technologiques issues de l'Université de Sherbrooke pourra être plus facile grâce à une subvention de 1 million de dollars d'Investissement Québec à l'Accélérateur de création d'entreprises technologiques Capital (ACET). C'est la ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, Dominique Anglade qui en a fait l'annonce jeudi matin à Sherbrooke.

L'ACET agit comme incubateur auprès des projets universitaires présentant un potentiel de création d'entreprises technologiques. Il a été fondé par Roger Noël, ex-doyen de la Faculté d'administration de l'Université de Sherbrooke, des partenaires privés ainsi que par l'Université de Sherbrooke. « L'initiative d'Investissement Québec, de la Banque Nationale et de cinq nouveaux partenaires, qui viennent de se joindre à ACET Capital, a permis d'injecter un total de 3 millions de dollars supplémentaires dans notre fonds, ce qui nous permettra de soutenir encore davantage de nouvelles entreprises technologiques prometteuses », soutient M. Noël.

Les projets sélectionnés par l'ACET Capital bénéficient gratuitement de l'encadrement d'une trentaine de mentors et de professionnels de diverses disciplines comme le droit des affaires, la comptabilité, le dépôt de brevets, l'intelligence d'affaires, etc. Le modèle est un succès : à ce jour, six entreprises ont été financées par le fonds et plusieurs dossiers sont actuellement à l'étude.

« L'entrepreneuriat, avec le secteur manufacturier innovant et les exportations, constitue l'un des trois piliers sur lesquels repose notre vision pour le développement économique du Québec. L'Accélérateur de création d'entreprises technologiques est donc une initiative qui s'inscrit parfaitement dans notre plan d'action pour un Québec plus prospère. Comme société, nous devons encourager ces aptitudes et ces innovations, qui sont soutenues par le fonds ACET Capital. Il s'agit d'un investissement dans notre jeunesse, dans son talent et dans son esprit d'entreprise », a déclaré la ministre Anglade qui était accompagnée du député d'Orford, Pierre Reid.

Plus d'articles

Commentaires