Le personnel du Domaine Fleurimont a souligné les 105 ans d'une de ses résidentes, Marie-Jeanne Lefebvre, mercredi. Un spectacle était organisé pour l'occasion où une centaine de personnes étaient présentes.

Un texte de Geneviève Proulx

Cette Sherbrookoise, qui est en parfaite santé à part sa surdité, souhaite atteindre les 110 ans. Elle est née en 1910 avant les deux grandes guerres mondiales. Jamais mariée ; elle n'a que son neveu dans la vie. « C'est pour cela qu'elle a 105 ans. Elle n'a jamais été contrariée! Elle est en très bonne santé, puis franchement si ce n'était pas de sa surdité, ce serait dangereux », raconte son neveu en riant, Luc Lefebvre.

C'était la première fois en cinq ans que la dame de 105 ans sortait à l'extérieur de la résidence où elle demeure.

« C'est une joie de lui parler parce que de la façon qu'elle s'exprime, c'est un bonheur. Elle est vraiment rigolote. Elle parle et elle rit toujours. Elle est toujours souriante. C'est une joie malgré son incapacité de nous comprendre parfois. C'est un rayon de soleil au Domaine », soutient la directrice adjointe du Domaine Fleurimont, Isabelle Montreuil.

Mme Lefebvre est très connue au Domaine Fleurimont, car elle y visitait régulièrement son frère, maintenant décédé.

Selon Luc Lefebvre, sa tante a conduit son auto jusqu'à 95 ans. « Elle a vécu seule dans sa maison jusqu'à 100 ans. C'est à ce moment qu'elle a décidé d'aller vivre en résidence. »

Pour occuper ses journées en attendant de souffler 110 bougies, Mme Lefebvre lit, écoute la télévision et prie.

Plus d'articles

Commentaires