Retour

12 ans de prison pour un père incestueux de Sherbrooke

Une peine d'emprisonnement de 12 ans a été imposée à un père reconnu coupable de plusieurs crimes à caractères sexuels. La sentence a été rendue mardi midi au palais de justice de Sherbrooke. Le juge Yves Tardif, de la Cour supérieure, a eu des propos durs à l'endroit de l'accusé au moment de prononcer la sentence.

Un texte de Renée Dumais-Beaudoin

L'homme de 35 ans a été reconnu coupable de 6 chefs d'accusation d'agressions sexuelles, de contacts sexuels et d'inceste le 26 avril dernier. Les 2 victimes sont sa fille, âgée aujourd'hui de 16 ans, et la demi-soeur de celle-ci, âgée de 8 ans.

Ces crimes valent à son auteur 12 ans de prison. Toutefois, le père agresseur ne purgera que 8 ans et 3 mois puisque le juge a soustrait 33 mois de détention préventive et une année à titre de culpabilité globale.

Le juge Yves Tardif n'a pas mâché ses mots pour dire combien les gestes posés par l'homme à l'endroit de deux fillettes étaient ignobles.

Le juge a aussi ajouté ne pas comprendre ce qui peut attirer un père envers ses filles. Il a soutenu qu'une sentence aussi sévère vise à dissuader l'accusé de recommencer, ainsi que ceux qui seraient tentés de suivre ses traces.

Le ministère public s'est dit satisfait d'une telle sentence, alors que la défense a d'ores et déjà annoncé qu'elle portera la décision en appel.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine