Retour

15 années à offrir du répit aux parents d'enfants handicapés en Estrie

Prendre soin d'un enfant handicapé est une lourde tâche pour un parent. Difficile d'avoir un rythme de vie normal dans ces circonstances. À Sherbrooke, l'Association sportive des jeunes handicapés de l'Estrie (ASJHE) a aidé plus d'une cinquantaine de familles depuis 15 ans en offrant du répit aux parents et du plaisir aux enfants.

Un texte de Brigitte Marcoux

Mathieu, âgé de dix ans, est dyspraxique. Tous les samedis, il se rend aux locaux de l'ASJHE pour passer du bon temps avec d'autres jeunes qui vivent avec des handicaps, qu'ils soient physiques ou intellectuels.

Cette journée d'activités permet à ses parents de prendre une petite pause afin de recharger les batteries.

Le père de Mathieu, Alain Chouinard, estime que cette période de répit est bénéfique pour toute la famille. « L'Association prend nos quatre enfants. Ils peuvent jouer ensemble, mais aussi avec d'autres enfants. Ça permet de faire tomber les barrières des différences. »

Un camp de jour et des ateliers

Les journées offertes par l'organisme sont composées d'ateliers. Lors de notre passage dans les locaux de la rue Élaine-C.-Poirier à Sherbrooke, les jeunes préparaient leur collation de fruits.

« Quand le jeune vient avec nous, il peut développer ses compétences. On leur propose une heure d'activité physique par jour et des ateliers sur l'alimentation », raconte le directeur général Ghislain Lemay.

L'organisme fournit maintenant plusieurs services tant à Sherbrooke qu'à Coaticook, on parle de journées complètes de répit et d'activités sportives adaptées pour les enfants. Des cours de natation adaptés, des soirées conférences et des ateliers qui offrent 5 jours de répit par semaine aux parents. L'association a aussi mis sur pied un camp de jour de 9 semaines, disponible chaque été pour des enfants handicapés.

Les parents doivent assumer environ 40 % des frais pour utiliser ces services, l'autre portion provient de fondations privées. Les activités du samedi sont gratuites, le moment tout indiqué pour rencontrer de nouveaux parents et discuter de leurs besoins.

Après 15 années à desservir cette clientèle, l'ASJHE souhaite bonifier son offre. 

Plus d'articles