Retour

2,35 millions d'entailles supplémentaires réclamées par les producteurs acéricoles

La Fédération des producteurs acéricoles du Québec demande à la Régie des marchés agricoles du Québec (RMAQ) d'autoriser ses membres à effectuer 2,35 millions d'entailles supplémentaires, et ce, dès 2017. La Fédération, qui représente 13 500 producteurs acéricoles, est entendue mardi à Drummondville.

Cette demande permettrait à l'industrie acéricole québécoise d'accroître sa part de production mondiale au-delà de 72 %, d'être plus compétitive et surtout de répondre à la demande mondiale croissante de produits d'érable.

Déposée le 4 avril 2015, la demande de modification du Règlement sur le contingentement de la production acéricole avait été votée à l'unanimité en assemblée générale par les acériculteurs en octobre 2014 afin de s'aligner avec la croissance de la consommation mondiale, qui est de 5 % annuellement depuis les 5 dernières années. Selon la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, la production mondiale se situe actuellement à 160 millions de livres par année.

Urgence d'agir

Il y a urgence d'agir, selon le directeur général adjoint à la Fédération, Paul Rouillard, la réserve stratégique sera complètement épuisée d'ici deux ans. « La réserve a déjà été à 57 millions de livres alors qu'actuellement, elle est à 38 millions de livres. Elle baisse depuis deux ans. Si on n'émet pas de nouvelles entailles, il n'y en aura plus d'ici deux ans. »

« On voulait mettre en production ce printemps 500 000 nouvelles entailles, mais la Régie a trop tardé avant de nous donner signe de vie. Ça représente presque 4 millions de dollars en vente de sirop d'érable. Dès 2017, il faut être prêt », soutient le président de la Fédération, Serge Beaulieu. 

Selon ce dernier, avec un dollar canadien faible, les exportations en sirop d'érable sont avantagées. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine