Retour

21 jeunes cinéastes recherchés d'un océan à l'autre

Les cinéastes émergents francophones de partout à travers le Canada sont invités à s'inscrire à la deuxième édition de la Course des régions pancanadienne. Les jeunes de 18 à 35 ans intéressés par l'aventure ont jusqu'au 6 août prochain pour le faire.

Au total, 21 apprentis cinéastes seront sélectionnés pour participer au concours qui s'échelonnera sur une période de six semaines pendant lesquelles ils seront épaulés par des professionnels de l'Institut de l'image et du son (INIS). Un budget de production leur sera également accordé pour réaliser leur documentaire.

C'est la documentariste Julie Lambert, à qui l'on doit Un film de chasse de filles, qui est la porte-parole de l'édition 2017 de la Course. « Le documentaire est arrivé un peu par accident dans ma vie. J'étais travailleuse sociale et j'ai vu un concours où on cherchait des vidéastes pour participer à un concours en France. Je ne sais pas ce qui m'a pris, mais j'ai décidé de m'inscrire! J'ai été choisie et j'ai eu le mandat de faire 13 courts-métrages en trois mois. J'ai terminé dernière, mais j'ai appris. Ce n'est pas grave parce que c'est là que j'ai compris que c'est ce que je voulais faire comme métier. C'est là que j'ai aiguisé mon instinct et trouvé mon regard », raconte-t-elle.

Pour la cinéaste, il est primordial qu'il y ait des documentaires qui se fassent aux quatre coins du pays. « Le territoire regorge de gens qui ont des histoires à raconter. C'est important de voir ce territoire et ce qu'est la réalité. Quand on choisit de vivre hors des grands centres, ce n'est pas la même chose, mais il y a une vie, des choses à voir partout. »

Les documentaires réalisés par les cinéastes seront présentés lors d'une soirée qui se déroulera au Théâtre Granada le 25 octobre prochain.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine