Retour

25 000 tuques tricotées à la main sont recherchées pour les réfugiés syriens

Les Estriens pourront contribuer au projet d'amasser 25 000 tuques tricotées pour les réfugiés en provenance de Syrie avec cinq points de chute à Sherbrooke.

Tricot-Thé serré, l'Université Bishop's, La Grande Table, le magasin Pingouin et Phildar et le Club agroenvironnemental de l'Estrie sont au nombre des entreprises et organismes qui participent à cette initiative originale lancée sur Facebook. L'objectif du groupe est d'accueillir chaque réfugié avec une tuque tricotée à la main par quelqu'un d'ici. Un petit mot d'accueil personnalisé sera glissé à l'intérieur par le « tricoteur ». 

« Oui, c'est pas mal symbolique. C'est le même principe que les tuques des nouveaux-nés qu'on accueille dans la vie et c'est aussi parce qu'on veut une société tricotée mieux que ça... », peut-on lire sur le site officiel du mouvement.

Chez Tricot-Thé Serré, de nombreuses tuques ont déjà été amassées. D'ailleurs, l'entreprise offrira gratuitement de la laine à des gens qui souhaitent tricoter des tuques pour le projet.

Des tuques de toutes les grandeurs sont recherchées. « On en a besoin pour tout le monde! », soutient la propriétaire de Tricot-Thé serré, Mélissa Desrochers-Bolduc. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine