Sauter sur les murs, marcher sur les mains, enjamber les obstacles, le parkour peut sembler être un sport de casse-cou pour le commun des mortels.

Pour Matthew Gaines, Pier-Alexandre Bergeron et Philippe Létourneau, la discipline n'a rien de dangereux. Les trois adeptes préfèrent parler d'un état d'esprit où le corps ne fait qu'un avec son environnement urbain.

« C'est une méthode d'entraînement physique qui vise à préparer le corps à passer du point A au point B le plus rapidement et efficacement possible, explique Matthew. C'est une collection de différents mouvements qui vont nous permettre de surmonter les obstacles et de nous déplacer dans n'importe quel type d'environnement. »

Les écoles de parkour du Québec offrent des cours d'initiation qui permettent de se familiariser avec les mouvements de base.

« Ce qui vient me chercher dans le parkour, c'est une forme de liberté, l'absence de règles et de normes où chacun y trouve son compte », indique Pier-Alexandre Bergeron.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine