« Qui sont mes ancêtres » ? De plus en plus de gens cherchent à trouver des réponses à cette question. Ils étaient plusieurs à profiter d'une journée portes ouvertes dans l'un des édifices de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec, samedi, pour fouiller dans leur passé.

À Sherbrooke, Christine Guillemette s'est offert ce cadeau cette année. « Ça fait longtemps que je veux y aller et aujourd'hui c'est mon anniversaire, j'ai 61 ans, et je me suis dit « Tiens, c'est un beau cadeau à se faire ». Je veux aller remonter l'histoire », raconte-t-elle.

Lors de la journée portes ouvertes, Christine Guillemette s'est initiée aux outils de recherches. Elle a eu droit à une visite de la voûte des archives.

Dans cette pièce, l'humidité est contrôlée. La température est de 18 degrés, 365 jours par année. Ce sont les conditions idéales pour bien conserver les milliers de documents archivés.

« Est-ce qu'ils étaient pauvres? Quelles étaient les conditions du mariage, etc. Les gens viennent chercher une histoire passionnante par rapport à leur passé », explique l'archiviste et coordonnatrice pour Bibliothèque et Archives nationales, à Sherbrooke, Julie Roy.

Pour établir un arbre généalogique bien étoffé, vous n'avez besoin que d'un peu de temps et du nom de vos parents.

« Même si notre famille s'est promenée à travers le Québec, le Canada et les États-Unis, puis est revenue au Canada, on est en mesure de tout retracer », ajoute Mme Roy.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?