Retour

À Saint-Joachim-de-Shefford, près d'un résident sur deux à ses cours de réanimation

La petite municipalité de Saint-Joachim-de-Shefford se distingue d'une façon particulière. Plus de 40 % de la population est formée en réanimation respiratoire et en défibrillation cardiaque, cinq fois plus que la moyenne canadienne.

Depuis 2009, Sylvain Blanchard offre gratuitement cette formation aux résidents du coin.

« On donne un coffre d'outils aux gens, souligne M. Blanchard. Ca ne veut pas dire qu'ils vont l'utiliser demain matin, peut-être jamais de leur vie, mais au moins s'ils se souviennent de 10 % ou 15 % de ce qu'ils doivent faire, je pense qu'on vient de marquer un grands pas. »

Certains participants ont eu recours à cette technique et d'autres souhaitent ne jamais avoir à le faire.

« Ça m'est arrivé assez régulièrement. J'en ai sauvé, d'autres non, mais au moins, j'ai fait quelque chose pour la personne », explique Lucie Bachand, une des participantes.

« Je ne veux pas m'en servir, ajoute quant à elle, Lise Ferland Je sais maintenant comment faire, mais si je n'ai jamais à m'en servir, ça va me faire le plus grand des bonheurs. »

Des soins hospitaliers éloignés

L'initiative rassure les 1460 résidents de la municipalité. L'hôpital le plus proche est à Granby, à une vingtaine de minutes de route.

« C'est minimalement 15 à 20 minutes de distance pour aller chercher de l'aide et pour que les ambulances se rendent ici », ajoute le maire, René Beauregard.

Le souhait de Sylvain Blanchard est de rendre obligatoires ces cours de réanimation comme c'est le cas dans plusieurs états américains.

« Aux États-Unis, pour avoir votre permis de conduire, vous devez suivre votre cours de réanimation et votre cours de premiers soins. Il y a de l’éducation et beaucoup de sensibilisation à faire », explique-t-il.

Avec trois défibrillateurs dans les lieux publics, cette petite municipalité se considère désormais la capitale canadienne de la réanimation. Elle espère être imitée par d'autres.

D'après les informations de Jean Arel

Plus d'articles

Vidéo du jour


Le plus beau cadeau qu'elle pouvait recevoir





Rabais de la semaine