Retour

À Sherbrooke, Planète Poutine devra déménager... sa pancarte

Les apparences sont parfois trompeuses. Non, il n'y aura pas de Planète Poutine à Sherbrooke au coin des rues Dunant et Thibault, malgré ce que laisse entendre une pancarte plantée sur le terrain vide au cours des derniers jours.

Un texte de Christine Bureau

« Il n’y aura aucune bannière de Planète Poutine à cet endroit-là », confirme fermement Alain Lemay, propriétaire et seul actionnaire de la compagnie qui a acheté le terrain à Gestion Luc Elias en 2017.

M. Lemay ignore comment et pourquoi la pancarte a pu se retrouver là, mais, selon lui, elle n’y sera plus pour longtemps. Immédiatement après avoir reçu notre appel vendredi après-midi, il soutient avoir contacté Planète Poutine pour qu’elle l’enlève au cours des prochains jours.

« On ne se surprend jamais trop ou pas assez de ce genre de chose, mais, effectivement, ce n’est pas quelque chose que je voulais sur ce terrain-là et ça va être enlevé tout simplement », explique-t-il.

Une chose est certaine cependant, une station-service verra le jour, malgré l’opposition notamment de la part du Comité de citoyens et citoyennes Sauvé-Dunant. M. Lemay rappelle que le zonage lui était favorable dès le départ.

« Le terrain m’intéressait de par sa situation. On a fait des études de marché qui ont conclu qu’il pouvait y avoir un intérêt pour une bannière pétrolière. Il était déjà zoné. C’est encore plus intéressant parce que c’est de plus en plus difficile d’avoir des terrains qui sont zonés [pour la construction d’une station-service] », explique-t-il.

Propriétaire d’une vingtaine de ces stations à travers le Québec, dont le Esso dans le secteur Lennoxville, Alain Lemay remarque que c’est « la seule fois » qu’il a rencontré de l’opposition pour un de ses projets.

Pas de Planète Poutine, mais un restaurant

En plus d’une station-service, une bannière de restaurant s’y installera aussi, poursuit-il. Même s’il s’agit d’« une question économique », il affirme être sensible à l’offre santé du futur restaurant.

« C’est quelque chose qui va être sensible, mais il y a beaucoup de bannières qui sont santé aujourd’hui et qui peuvent très bien s’amalgamer à cette station-service », affirme-t-il. Même si plusieurs se sont montrées intéressées, son choix n’est pas encore fait.

Quant à la pétrolière et au dépanneur qui s’installeront, il ne peut encore dévoiler leurs noms. Il confirme simplement que les travaux débuteront cet été et que la station-service sera « opérationnelle » d'ici la fin de l'année.

Et ailleurs à Sherbrooke?

Rejoint par téléphone, un représentant de Planète Poutine a confirmé que la pancarte installée près du Mont-Bellevue était davantage pour sonder l’intérêt que pour annoncer leur venue à cet endroit.

« Recherche franchisé », peut-on lire sur cette pancarte. Tout juste en-dessous, on ajoute qu’il y a du « financement disponible » et que le projet est « clef en main ». « À qui la chance? », demande-t-on finalement.

Le représentant n’a pas été en mesure de confirmer que la pancarte serait retirée ni s’il avait reçu l’accord formel de M. Lemay.

Plus d'articles