Retour

Accès à l'hémodialyse : la situation en Estrie

La Fondation canadienne du rein, section Estrie, se désole du dossier de Cyrille Gibeault, cet homme de 63 ans souffrant d'insuffisance rénale, qui a dû s'astreindre à parcourir 1140 kilomètres par semaine pour subir ses trois séances d'hémodialyse hebdomadaire.

Son fils, Cyrille Junior Gibeault, résident de Granby, avait cessé de suivre ses traitements d'hémodialyse, en solidarité avec son père.

Selon la porte-parole de la section régionale de la Fédération, Josée Parenteau, cette situation est propre à la région de la Gaspésie.

En Estrie, les patients peuvent bénéficier du programme de dialyse nocturne à domicile. À Magog, les patients peuvent consulter leurs spécialistes grâce à un centre satellite.

Dans la région de la Côte-Nord, les néphrologues ont mis en place un service de dialyse mobile pour répondre aux besoins des patients en région éloignée.

Selon la Fondation canadienne du rein, les hôpitaux en région disposent de l'équipement requis pour faire des traitements de dialyse, mais plusieurs ne disposent plus des budgets nécessaires pour les faire fonctionner.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine