Retour

Accès difficile pour les taxis au terminus d'autobus de Sherbrooke

Les voyageurs qui arrivent à Sherbrooke à bord d'un autobus Limocar sont confrontés à plusieurs problèmes depuis que le terminus et la billetterie ont déménagé au coin des rues King Ouest et Dépôt, un endroit où les taxis n'ont plus accès.

Faute d'une autorisation de la Ville de Sherbrooke, les taxis sont confinés à une zone située à côté de l'ex-débarcadère, dans l'ancienne gare de la rue du Dépôt au centre-ville.

« Un autocar Limocar m'a laissé là et j'attends un taxi qui m'apportera dans un centre d'accueil où des gens m'attendent, explique le Camerounais Ruben Aghomo, qui vient d'arriver à Sherbrooke. C'est un peu difficile, c'est un peu lourd, donc je vais voir si je peux faire venir un taxi au terminus pour transporter mes bagages. »

« On ne peut pas y aller, il n'y a pas de client. Les clients débarquent dans le nouveau local. Ils appellent un taxi, ils sont là. Toi, tu arrives et tu ne peux pas entrer. Le client est à l'intérieur. Tu attends cinq, sept minutes et tu pars parce que tu ne peux pas attendre pour rien », signale un chauffeur de taxis.

S'il a eu la chance de trouver un taxi rapidement sur la rue King Ouest, Ruben Aghomo doit néanmoins faire deux voyages pour y apporter ses quatre bagages, un exercice peu commode après un long voyage.

« C'est très malcommode en comparaison avec ce qu'il y avait avant, déplore John Booth, qui voyage fréquemment entre Sherbrooke et Montréal. Avant, dans la gare, il y avait une salle d'attente, il y avait un accès pour les taxis et pour les automobiles. Maintenant, il n'y a pas d'accès pantoute pour ces gens-là. »

Taxis de Sherbrooke a demandé à la Ville qu'elle accorde à ses chauffeurs la permission de se stationner plus près du lieu d'arrivée des autocars, soit près des barrières. Elle aimerait aussi y déplacer la ligne téléphonique directe qui se trouve à côté de l'ancien débarcadère.

La Ville de Sherbrooke soutient que la demande de Taxis Sherbrooke a été prise en compte. Des panneaux qui permettront le stationnement des taxis devant le nouveau débarcadère des autocars devraient être installés dans les deux prochaines semaines.

Plus d'articles