Retour

Accueil des réfugiés : le monde municipal veut prendre sa place dans le processus

Les municipalités identifiées pour l'accueil de réfugiés syriens veulent être à la table des discussions en ce qui concerne le processus d'accueil et veulent connaître les sommes qui y seront associées.

Un texte de Renée Dumais-Beaudoin

L'Union des municipalités du Québec considère la situation si importante qu'elle a convoqué une réunion d'urgence sur le sujet. L'organisme estime que l'accueil doit se faire de façon concertée entre les différents paliers de gouvernement. Les municipalités souhaitent une meilleure coordination et un véritable échange d'informations entre les gouvernements fédéral, provincial et municipal.

Sherbrooke reçoit environ 450 immigrants par année. Une expertise qui lui permet de croire qu'elle peut en accueillir plus, mais le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, soutien qu'il faut « discuter du processus d'intégration et aussi des moyens qui viennent avec. »

Sherbrooke, Granby, Drummondville, Victoriaville et St-Hyacinthe sont au nombre des 13 municipalités du Québec ciblées pour accueillir des réfugiés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine