Retour

Agressions sexuelles sur des mineures : retour en cour des accusés

Quatre des six individus qui ont été arrêtés au cours des derniers jours et qui seraient impliqués dans des agressions sexuelles collectives à Sherbrooke sont de retour en cour lundi.

Leur enquête sur remise en liberté devrait se faire vers 11 h. La présence des jeunes hommes n’est toutefois pas requise.

Ces suspects, qui sont âgés entre 15 et 20 ans, font notamment face à des accusations d'agression sexuelle impliquant des mineures, de menaces de mort et de harcèlement criminel. Selon les informations policières, ils seraient tous liés entre eux.

À ce jour, trois présumées victimes ont été identifiées.

Deux des suspects sont en détention au Centre jeunesse de l'Estrie depuis leur arrestation mardi dernier. La Chambre de la jeunesse s’était objectée à leur remise en liberté lors de leur comparution mercredi.

Au nombre des personnes arrêtées, il est possible d'identifier qu'un seul suspect. Il s'agit de Blessing Dugbeh, 20 ans. On doit taire l'identité des suspects puisque les actes qui leur sont reprochés auraient été commis lorsqu'ils étaient mineurs.

L'enquête policière est toujours en cours. D'autres arrestations pourraient avoir lieu.

Selon nos informations, ces suspects seraient liés aux fêtes qui ont eu lieu sur le territoire de Sherbrooke au cours des dernières semaines et pour lesquelles le Service de police de Sherbrooke avait appelé à la vigilance.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les régimes: 10 mythes tenaces