Retour

Agriculteurs sous surveillance : l'UPA Estrie s'inquiète de leur grande détresse

La détresse et l'anxiété sont des facteurs qui peuvent mener au suicide, l'UPA Estrie souhaite prévenir le pire et veut mettre en place des mécanismes permettant de détecter des comportements à risques chez les agriculteurs de la région.

En collaboration avec l'organisme JEVI, la formation Agir en sentinelle est offerte à tous les intervenants du milieu agricole, qu'ils s'agissent des producteurs eux-mêmes, de leurs proches ou encore à ceux qui les côtoient comme des vétérinaires, des agronomes.

Un agriculteur québécois sur deux souffre de détresse psychologique selon l'organisme JEVI Centre de prévention du suicide. Chaque semaine,1 personne s'enlève la vie en Estrie. De ce nombre, 80 % sont des hommes.

Cette campagne de sensibilisation est faite en prévision de la 26e semaine nationale de prévention du suicide qui aura lieu du 31 janvier au 6 février prochain.  

Une ligne d'intervention téléphonique destinée tant aux personnes suicidaires qu'à leurs proches ainsi qu'aux personnes endeuillées par suicide et est disponible 24 heures par jour, 7 jours par semaine : 1 866 APPELLE (277-3553)

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine